Années 1970 : transformations majeures

Les premiers signes de transformation majeure de l’établissement se manifestent avec l’ouverture du département de traumatologie, d’une salle d’urgence et d’un service de chirurgie plastique. Avec l’arrivée graduelle de spécialistes, d’autres services médicaux s’ajoutent, dont la néphrologie, la médecine nucléaire et l’unité des soins intensifs.

Photo HSCM

C’est en 1973 que l’HSCM  est officiellement affilié à l’Université de Montréal pour l’enseignement de la médecine et des  sciences de la santé et qu’il acquiert le statut de centre hospitalier ultraspécialisé de soins de courte durée. Durant cette même année, l’Institut Albert-Prévost se fusionne à l’HSCM pour devenir un pavillon consacré aux usagers requérant des soins psychiatriques.

Le mot "tertiaire" renvoie à la troisième ligne de soins. La première ligne de soins relève du médecin de famille. Dans la seconde ligne, le patient rencontre un spécialiste. En troisième ligne, on retrouve les médecins surspécialisés.
Affilié à l'Université de Montréal