Détail

Enfant asthmatique : maman prenait-elle sa pompe?

Le European Respiratory Journal publie l’une des plus vastes études sur le sujet.

Selon l’une des plus vastes études sur le sujet publiée dans le European Respiratory Journal, les femmes enceintes qui s’abstiennent de traiter leur asthme pendant leur grossesse augmentent le risque de transmettre la maladie à leur enfant. Une équipe de recherche de l’Université de Montréal, de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et du CHU Sainte-Justine a découvert que 32,6 % des enfants nés de mères négligeant de traiter leur asthme pendant leur grossesse étaient atteints de cette maladie respiratoire.

« L’asthme non traité chez la femme enceinte peut déclencher une réaction passagère, mais importante chez le fœtus, qui agit sur le développement des poumons et augmente les risques d’apparition de la maladie au cours de l’enfance », met en garde l’auteure principale de l’étude, Lucie Blais, professeure à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal et chercheuse à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal.

Dans le cadre de l’étude, l’équipe de recherche a examiné les dossiers médicaux de 8 226 enfants nés de mères asthmatiques pendant une décennie – de la naissance du nourrisson à l’âge de dix ans. Les parents de ces enfants ont également reçu par courrier un questionnaire sur leurs antécédents médicaux familiaux, leurs habitudes de vie et leur environnement.

« Nous avons découvert que ne pas traiter l’asthme pendant la grossesse influe nettement sur l’asthme de la progéniture – conséquence indépendante d’autres facteurs contributifs, explique la professeure Blais. Les médecins doivent absolument traiter les femmes asthmatiques pendant leur grossesse, non seulement pour favoriser la naissance de l’enfant, mais également dans l’intérêt de sa santé. »

À propos de cette étude

L’article « Control and severity of asthma during pregnancy are associated with asthma incidence in offspring: two-stage case–control study », publié dans le European Respiratory Journal, est l’œuvre de Marie-Josée Martel, d’Évelyne Rey, de Marie-France Beauchesne, de Jean Luc Malo, de Sylvie Perreault, d’Amélie Forget et de Lucie Blais de l’Université de Montréal et de ses centres de recherche affiliés du CHU Sainte-Justine et de l’Hôpital du Sacré­Cœur de Montréal.

Partenaires de recherche

Cette étude a été réalisée grâce au soutien des Instituts de recherche en santé du Canada et du Fonds de la recherche en santé du Québec.

Sur le Web

À propos de European Respiratory Journal study : http://erj.ersjournals.com/cgi/content/abstract/34/3/579
À propos de l’Université de Montréal : www.umontreal.ca/
À propos de Lucie Blais : www.medpop.qc.ca/fr/chercheurs/Blais.php
À propos du CHU Sainte-Justine : http://www.recherche-sainte-justine.qc.ca/fr/

Personne-ressource auprès des médias

Sylvain-Jacques Desjardins
Attaché de presse international
Université de Montréal
Téléphone : 514 343-7593
Courriel : sylvain-jacques.desjardins@umontreal.ca

Retour

Affilié à l'Université de Montréal