Détail

Faire le don de vie, c'est aussi offrir le don de la cornée et de tissus !

On connaît maintenant davantage l’importance d’offrir la vie en cadeau grâce au don d’organes. Le prélèvement d’organes sur une seule personne décédée peut redonner la vie à huit personnes. On sait également combien ce don de vie constitue un réconfort exceptionnel pour les familles endeuillées à la suite du décès d’un proche. Chaque année, le nombre de donneurs augmente grâce à l’engagement de nombreux intervenants de la santé et à une meilleure sensibilisation de la population.

Or, le don de la cornée et de tissus, comme les os, les valves cardiaques et la peau, reste encore trop ignoré. Pourtant, le consentement au don lors d’un seul décès pourrait redonner une qualité de vie à des dizaines de personnes et faciliter le deuil de familles.

À l’HSCM, plus de 900 donneurs potentiels par année !

Le Dr Pierre Marsolais, intensiviste et fervent défenseur du don d’organes depuis plusieurs années à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, fait ce constat : « Une plus grande sensibilisation des intervenants cliniques aux bienfaits du don de tissus est essentielle. Le Québec n’est pas en avance, aux États-Unis, on effectue plus de 50 000 greffes de cornées par année alors que chez nous le nombre de greffes toutes catégories confondues se situe entre 8 et 16 mille par an.» 

L’an dernier, plus de 900 donneurs auraient pu être sollicités à l’HSCM pour de tels dons et ainsi redonner espoir à des milliers de personnes dont le recouvrement de la santé et, parfois la survie, exige la greffe de tissus. « Ces seuls dons effectués à l’HSCM seraient suffisants pour faire fondre la liste des personnes en attente d’une greffe de cornée au Québec, qui s’élève actuellement à 1 000 », souligne le Dr Marsolais. «Or, le nombre de cornées qui sont actuellement greffées est de plus ou moins 200 par année, ce qui constitue un écart considérable par rapport aux besoins des québécois».

C’est ainsi qu’il a interpellé aujourd’hui les intervenants de l’Hôpital en conférence spéciale, organisée par l’équipe de don d’organes et de tissus de l’HSCM afin de les sensibiliser aux bienfaits du don de la cornée et de tissus et au rôle stratégique des cliniciens dans ce processus auprès des personnes endeuillées. Car au Québec, la majorité des centres hospitaliers font piètre figure en matière d’identification de donneurs de cornée et de tissus. Pourtant, les risques d'une réaction inflammatoire sont beaucoup moins élevés que dans le cas d’organes.

La vie c’est bien… la voir c’est mieux !

Voilà le slogan proposé par l’un des élèves de l’Académie Ste-Thérèse, fortement interpellé par la cause du don de tissus lors d’un concours organisé par l’équipe du Dr Marsolais auprès des jeunes de 4e et 5e année de cette école. Le jeune William Nadeau, auteur du slogan La vie c’est bien… la voir c’est mieux, emblème de la campagne de l’HSCM, était présent lors de la journée de sensibilisation.

On a également pu entendre le témoignage d’une mère, Mme Pauline Bisaillon, pour qui le don de tissus aurait été d’un grand réconfort lors du décès de son fils, en 1998, s’il avait pu lui être offert. Jean-Christophe Poirier a perdu la vie, percuté par un véhicule, en tentant de secourir les blessés impliqués dans un accident de la route. En 2000, il a reçu la médaille de bravoure à titre posthume pour son geste exceptionnel, décernée par la gouverneure générale du Canada, Mme Adrienne Clarkson.


À propos de l’équipe du Dr Marsolais

Activement engagés en faveur du don d’organes au Québec depuis plusieurs années, le Dr Pierre Marsolais et son équipe ont remporté de nombreux prix nord-américains pour le nombre de dons d’organes qu’ils ont permis d’effectuer au fil des ans. Ils ont également reçu la plus haute cote décernée par Agrément Canada pour l’excellence de leur pratique dans ce domaine.

Porte-parole de Québec Transplant et collaborateur d’Héma-Québec pour le don d’organes et de tissus, le Dr Marsolais a pour sa part accepté la coprésidence de la 5e édition des Jeux canadiens des greffés, qui auront lieu à Québec, en août 2010, une initiative de l’Association canadienne des greffés.


À propos de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

L’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal est un centre suprarégional membre du grand réseau d’excellence en santé formé de l’Université de Montréal et de ses établissements affiliés. Il offre des soins généraux, spécialisés et ultraspécialisés, des services régionaux de médecine hyperbare ainsi qu’un centre de traumatologie tertiaire. Il assure également l’enseignement, la recherche et l’évaluation des technologies et des modes d’intervention. Maillon important du réseau de la santé du Québec, il dessert principalement la population du nord-ouest de Montréal ainsi que des régions de Laval, des Laurentides, de Lanaudière et de l’Abitibi-Témiscamingue.

Renseignements :
Service des communications
514 338-2222, poste 3248

Retour

Affilié à l'Université de Montréal