Détail

Qu’ont en commun Fabienne Larouche et les joueurs du Canadiens Mathieu Darche et Ryan O’Byrne?

Tous les trois encouragent le don d’organes et de tissus. Ce mercredi 21 avril à l’auditorium Émilie-Gamelin de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, Mme Fabienne Larouche, le Dr Pierre Marsolais, interniste-intensiviste à l’HSCM, le Dr Michel Lallier, chirurgien transplanteur aux CHU de Ste-Justine et CHUM, le
Dr Prosanto Chaudhury, chirurgien transplanteur du centre  universitaire de santé McGill  ainsi que M. Hugues Villeneuve, conseiller cadre à l’enseignement et au développement hospitalier chez Québec-Transplant ont témoigné de leur implication dans cette cause. 

Désavantage Numérique ou comment inverser le jeu!

Désavantage Numérique, c’est le titre du court-métrage que l’atelier Folia en association avec l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et Québec-Transplant, vient de produire pour sensibiliser les intervenants du secteur de la santé, mais aussi la population en général, aux enjeux du don d’organes et de tissus. Présenté en grande première au cours de cette conférence-midi, Désavantage Numérique  a été diffusé simultanément dans une douzaine d’établissements du réseau de la santé.  Au Québec, entre 40 et 60 personnes meurent chaque année dans l’attente d’un organe qui ne vient pas. Améliorer le Désavantage Numérique du ratio donneurs par patients en attente, voilà le défi.

Tourné au centre d’entrainement des Canadiens de Montréal, Désavantage Numérique, utilise la thématique de l’équipe de hockey et met en scène les Drs Michel Lallier, Stephan Langevin et Pierre Marsolais, des praticiens fortement engagés dans le processus du don d’organes. «Tous les intervenants, même s’ils ne travaillent pas dans un centre de greffe, ont un rôle essentiel à jouer dans l’identification de donneurs potentiels.  Les médecins et les infirmières sont les mieux placés pour faire en sorte que l’infrastructure du don soit efficace au sein des établissements mais également pour défaire certains mythes tenaces au sein de la population», insiste le Dr Marsolais.  Au Québec, le donneur le plus âgé avait 88 ans tandis que le plus jeune avait 48 heures, il est donc faux de croire qu’il y a une tranche d’âge spécifique pour faire un don. 

Les maladies telles que le diabète, l’hypertension, le tabagisme, l’hépatite, certains cancers, la trop grande prise d’alcool ou de drogues ne sont pas non plus des contre-indications absolues au don d’organes et de tissus.  En 2009, l’HSCM a encore marqué des buts avec un des meilleurs taux d’organes par donneur en Amérique du Nord. L’établissement dépasse l’objectif provincial de 3,75 organes par donneur en atteignant 4,53 organes par donneur et ce, dans le plus grand respect des familles.  Ces chiffres s’expliquent par une mobilisation sans précédent de tout le personnel administratif, médical, paramédical et de soutien.

Le don d’organes après le décès cardiocirculatoire

En 2007, un projet-pilote, entériné par le comité d’éthique de Québec-Transplant ainsi que par le Collège des médecins a été implanté dans quatre centres hospitaliers du Québec : le Centre Hospitalier Universitaire de Sherbrooke, le Centre universitaire de santé McGill, le CHA-Hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec ainsi que l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal. Il s’agit du  protocole de Don après Décès Cardiocirculatoire (DDC) qui permet d’augmenter le nombre de donneurs admissibles. Le décès cardiocirculatoire se définit essentiellement par un arrêt du cœur et par conséquent par l’absence de circulation sanguine dans l’organisme.  Le protocole du DDC existe depuis toujours, mais en 1968, avec l’apparition du concept de «mort cérébrale» cette pratique avait été mise de côté.  Toutefois, devant l’augmentation constante des besoins - plus de 1200 personnes sur la liste d’attente au Québec - le protocole du DDC a été réactivé, afin de permettre à plus de familles de consentir au don d’organes. Ainsi, certains patients qui décèdent de mort cardiaque peuvent désormais, eux aussi, faire le don d’organes.

Avec du soutien… On gagne

L’HSCM remercie tous les partenaires des activités organisées à l’Hôpital  dans le cadre de la Semaine nationale du don d’organe et de tissus : le comité des usagers de l’HSCM, le Fond de traumatologie, Astellas, Wyeth, Roche, Québec-Transplant, Héma-Québec et le Restaurant Le Bordelais. Remerciements également aux partenaires de la production Désavantage Numérique : Québec-Transplant, Novartis, Astellas, Chambre des notaires du Québec, Pfizer, Roche, Fédération des médecins spécialistes du Québec, la direction de l’enseignement de l’HSCM, Final Cut Mtl, Vidéo service, Luminance et Warrior.

Un merci tout spécial à M. Mathieu Darche et M. Ryan O’Byrne de l’équipe des Canadiens qui nous invitent à signer notre carte d’assurance maladie pour le don d’organes et de tissus. Voyez-les sur www.desavantagenumerique.org

Information
Service des communications
514 338-2222, poste 3248

Retour

Affilié à l'Université de Montréal