Détail

Partenariat HSCM et Centre Y Cartierville : ouverture du Centre de réadaptation cardio-respiratoire Jean-Jacques-Gauthier

L’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal (HSCM) a inauguré aujourd’hui le Centre de prévention et de réadaptation cardio-respiratoire Jean-Jacques-Gauthier dans l’édifice ultramoderne du tout nouveau Centre Y Cartierville.

Ce centre va non seulement faciliter le retour à la vie normale des personnes traitées pour maladies cardiaques et respiratoires, mais bonifiera également les soins hospitaliers en inculquant de saines habitudes, une démarche essentielle au maintien de la qualité de vie.  Sa présence au Y Cartierville permettra de tirer partie de l’expertise des entraîneurs du centre sportif, qui, en retour, recevront, s’ils le désirent, une formation spécialisée des professionnels de l’HSCM quant aux conditions particulières des clientèles atteintes de MPOC. Le pilote automobile et chroniqueur sportif Didier Schraenen, hospitalisé récemment à la suite d’un infarctus, fait partie des premiers groupes actuellement suivis au centre.

Au pays, plus de trois millions de personnes sont atteintes de l’une des maladies respiratoires chroniques que sont l’asthme et la maladie pulmonaire obstructive chronique (emphysème et bronchite chronique ou MPOC). De leur côté, l’insuffisance cardiaque et les maladies cardiaques athérosclérotiques, qui provoquent l’angine et l’infarctus du myocarde, sont responsables d’une diminution de la qualité de vie des personnes qui en souffrent et d’un grand nombre de décès - une personne succombe à une maladie du cœur ou à un ACV toutes les sept minutes au Canada.

Les besoins en santé cardiaque et respiratoire sont donc criants. L’ouverture du Centre J-J Gauthier permettra de doubler l’accès aux services de prévention et de réadaptation.

« Nous sommes très fiers de notre entente unique avec le YMCA », explique M. Michel Larivière, directeur de l’HSCM. « Ce type de prise en charge globale engendre des soins de santé efficaces à long terme, en évitant les retours à l’hospitalisation, ce qui nous permettra d’accroître l’accès à nos services. Nous sommes également extrêmement fiers que notre centre porte le nom du Dr Jean-Jacques Gauthier, un pneumologue d’exception qui a œuvré pendant plus de 30 ans à l’HSCM. »

Pour le président-directeur général des YMCA du Québec, M. Stéphane Vaillancourt, l’enracinement dans la communauté est un élément clé de l’humanisation du système de santé. Il espère que « ce type de partenariat s’étendra à tout le réseau de la santé. Ces maladies nécessitent une approche thérapeutique intégrée à la vie quotidienne. Or, c’est exactement un des quatre volets de notre mission, à savoir : la prise en charge de la personne par elle-même, l’éducation et la prévention. » 

Les centres Y ont toujours été ancrés dans leur milieu et admirés pour leur engagement humanitaire et social.  La politique d’accès équitable, qui assure qu’aucun individu ne se verra refuser l’accès aux programmes et installations faute de moyens, concorde très bien avec la philosophie du milieu hospitalier québécois.

Les services du centre J-J-Gauthier

En plus d’offrir un programme de réadaptation, qui inclut des éléments de prévention, les spécialistes de l’HSCM pourront montrer aux entraîneurs du YMCA comment élaborer un programme d’exercice physique sécuritaire pour les personnes atteintes de maladies cardio-respiratoires qui désirent poursuivre leur conditionnement physique.

«Le Service de pneumologie de l’HSCM est reconnu comme chef de file dans le traitement des MPOC», explique le Dr Simon Parenteau, directeur médical du programme de réadaptation respiratoire. « Et malgré des conditions physiques, matérielles et financières difficiles, une quarantaine de personnes bénéficient annuellement d’un programme complet de réadaptation respiratoire à l’Hôpital.  Mais les besoins de la clientèle dépassent de loin la capacité de notre programme, essentiellement en raison de locaux inadéquats, d’où l’intérêt de s’implanter dans un centre sportif voisin de notre établissement afin d’augmenter considérablement notre capacité ». 

« Même chose en cardiologie », renchérit le Dr Erick Schampaert, chef du Service de la cardiologie à l’HSCM. « Les programmes de réadaptation sont actuellement sous- exploités. Pour l’instant, une infime partie des usagers peuvent s’inscrire à notre programme de réadaptation Option-Cœur. Pourtant la réadaptation améliore la qualité de vie des personnes, augmente leur tolérance à l’effort, diminue leurs symptômes et réduit les hospitalisations récidivantes ».

Pour développer l’Enseignement et la Recherche

En plus de ses activités purement cliniques, le centre de réadaptation cardio-respiratoire Jean-Jacques-Gauthier aura également pour vocation de favoriser l’enseignement aux professionnels de la santé dans diverses spécialités et de développer des programmes de recherche en santé respiratoire et cardiaque.
À propos de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

L’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal est un centre suprarégional membre du grand réseau d’excellence en santé formé de l’Université de Montréal et de ses établissements affiliés. Il offre des soins généraux, spécialisés et ultraspécialisés, des services régionaux de médecine hyperbare ainsi qu’un centre de traumatologie tertiaire. Il assure également l’enseignement, la recherche et l’évaluation des technologies et des modes d’intervention. Maillon important du réseau de la santé du Québec, il dessert principalement la population du nord-ouest de Montréal ainsi que des régions de Laval, des Laurentides, de Lanaudière et de l’Abitibi-Témiscamingue.

À propos des YMCA du Québec

Le premier YMCA d’Amérique du Nord a vu le jour à Montréal en novembre 1851. Cet organisme de bienfaisance a pour mission de favoriser l’épanouissement du corps, de l’intelligence et de l’esprit de chacun ainsi que le développement de l’autonomie des personnes, des familles et des collectivités. Ses dix centres sont fréquentés chaque année par plus de 100 000 personnes qui profitent aussi bien des programmes de développement communautaire, de développement international, de développement de l’enfant et de cours de langues que des activités de conditionnement physique. Les YMCA du Québec font partie d’un réseau canadien qui compte 54 associations YMCA.

Information :  Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, Service des communications
514 338-2222, poste 3248

Retour

Affilié à l'Université de Montréal