Détail

Cancer de la prostate : La chirurgie robotique offre les meilleurs résultats

Premier centre hospitalier du Québec à se servir d’un robot chirurgical pour traiter les cancers de la prostate, l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal fait son bilan opératoire. Après une année d’activités, les résultats sont exemplaires : la chirurgie robotique procure une amélioration indéniable de la qualité de vie des patients.

Entre septembre 2006 et décembre 2007, plus de 30 patients atteints du cancer de la prostate ont été opérés avec le robot da Vinci Surgical System à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. Tous témoignent avoir bien vécu leur séjour hospitalier et avoir eu une courte convalescence. C’est l’aspect de la technologie robotique qui offre les avantages les plus incontestables par rapport à la chirurgie classique. La prostatectomie robotique est une opération peu invasive effectuée par l’entremise d’un robot et contrôlée en totalité par un chirurgien à partir d’une console et d’une visière binoculaire. L’emploi de la navigation tridimensionnelle assistée par ordinateur, l’application d’une haute technologie d’imagerie ainsi que la démultiplication des mouvements de précision permettent au chirurgien de réaliser des interventions chirurgicales précises réduisant la douleur du patient et les pertes sanguines. Cette technique révolutionnaire, introduite aux États-Unis en 2001-2002, constitue la dernière frontière dans le traitement chirurgical du cancer de la prostate. Plus de 65% des prostatectomies pour cancer, chez nos voisins du sud, se font maintenant avec le robot da Vinci Surgical System.

Pionnier dans l’introduction de cette technologie de pointe dans la province, l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal a ouvert ses portes au Dr Assaad El-Hakim, urologue spécialisé dans le traitement peu invasif des cancers urologiques. Dr El-Hakim détient une expertise unique au Québec en prostatectomie robotique. Actuellement, il reste le premier et seul urologue à détenir ce savoir-faire. Il s’est perfectionné aux États-Unis, où il a pratiqué plus de 150 prostatectomies robotiques. « Je suis très reconnaissant à la direction de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et au chef du département de chirurgie de m’avoir accordé le privilège d’utiliser le robot da Vinci. Le personnel de la salle d’opération est très bien formé en chirurgie robotique, ce qui constitue la clef de succès pour démarrer et maintenir un programme de qualité », indique le Dr El-Hakim. « Mes patients sont extrêmement satisfaits de leur prise en charge à l’Hôpital et des suites opératoires. Leurs résultats sont probants. Les patients quittent le lendemain de l’opération, aucun n’a eu besoin de transfusion sanguine et la majorité reprennent leur vie active après une a deux semaines de convalescence. En somme, je suis ravi de mon expérience à l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal et souhaite pouvoir augmenter le volume opératoire parce que la demande est immense», conclut-il. Pour ce dernier, les caractéristiques inhérentes au robot chirurgical font de cette machine un outil très attrayant et multidisciplinaire.

Le robot de type da Vinci est utilisé dans différentes spécialités et offre de nombreuses autres applications possibles. L’établissement utilise également cet instrument pour effectuer des chirurgies cardiaques et des chirurgies digestives, notamment pour traiter l’obésité.

À propos de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal (HSCM)

L’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal est un centre suprarégional affilié à l’Université de Montréal. Il offre des soins généraux, spécialisés et ultraspécialisés, des services régionaux de médecine hyperbare ainsi qu’un centre de traumatologie tertiaire. Il assure également l’enseignement, la recherche et l’évaluation des technologies et des modes d’intervention. Maillon important du réseau de la santé du Québec, il dessert principalement la population du nord-ouest de Montréal ainsi que des régions de Laval, des Laurentides, de Lanaudière et de l’Abitibi-Témiscamingue.

Renseignements aux médias
Service des communications
(514) 338-2222, poste 3248

Retour

Affilié à l'Université de Montréal