Détail

La greffe d’organes chez les enfants, un défi de taille!

Montréal, le 22 avril 2015 – L’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal (HSCM) donne la parole cette année, dans cadre de la Semaine nationale du don d’organes et de tissus, aux enfants sauvés par la greffe d’organes et au chirurgien transplanteur en pédiatrie à l’Hôpital Sainte-Justine, Dr Michel Lallier. La chanteuse et maman de jeunes jumeaux, Ariane Moffatt, est la marraine de l’événement.

 « J’ai le bonheur d’être la maman de deux beaux garçons en santé, souligne Ariane Moffat, mais je suis extrêmement sensible à l’espoir qui habite les parents d’enfants malades, dont la seule option de survie est la greffe d’un foie ou d’un rein. Le don d’organe est un geste de générosité exceptionnel, le plus magnifique cadeau qu’on puisse offrir à un enfant malade. Je tiens à remercier toutes les familles de donneurs qui mettent de côté leur peine d’avoir perdu un être cher pour soulager celle d’une autre famille en attente d’une greffe.»

Le don d’organes destinés à la transplantation est bien souvent l’ultime solution à la survie de nombreuses personnes condamnées par une maladie du foie, des reins, de l’intestin, du cœur ou des poumons ou à la suite d’un grave accident. Le défi est de taille pour les moins de 18 ans en attente d’une greffe car les organes compatibles suffisamment petits pour être greffés chez un enfant, particulièrement chez les tout-petits, est rare au Canada étant donné la rareté des donneurs en bas âge.

Qu’à cela ne tienne! Le Dr Michel Lallier est parvenu, au cours des dernières années, à sauver plus de 150 enfants par la transplantation. Il est notamment le seul au Québec à pratiquer la greffe du foie par une intervention particulièrement délicate, la réduction hépatique. Il s’agit d’une technique chirurgicale qui permet de réduire le foie d’un adulte à une taille suffisamment petite pour le greffer dans le corps d’un enfant. La plus jeune patiente à avoir subi une telle chirurgie avec succès au Canada, alors qu’elle n’avait que quatre semaines, a été opérée par le Dr Lallier il y a 14 ans. La jeune femme en pleine santé qu’elle est devenue aujourd’hui est venue remercier le Dr Lallier, en compagnie d’une vingtaine de jeunes greffés par le chirurgien, au cours d’un dîner-conférence organisé à l’HSCM, ce mercredi 22 avril, conférence qui a pris la forme d’un hommage touchant à celui qu’ils considèrent leur héros.

Cette conférence se déroulera en compagnie de près de 450 intervenants de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, présents pour témoigner de leur engagement personnel envers le don d’organes et de tissus pour la transplantation. L’équipe de l’HSCM tient en effet à rappeler à tous les Québécois que chaque personne a le pouvoir de changer des vies. Le don d’organes, de son vivant comme à son décès, constitue un geste de solidarité exceptionnelle envers un peu plus de 1 000 personnes en attente d’une transplantation au Québec. Profitez, vous aussi, de la Semaine nationale du don d’organes et de tissus pour informer vos proches de votre volonté en ce qui concerne le don d’organes!

Le don d’organes à l’HSCM

Grâce à l’engagement de ses professionnels et de tout le personnel, l’HSCM a mis sur pied une structure interdisciplinaire d’identification et de maintien du donneur qui lui a permis non seulement de devenir un chef de file mondial en matière de don d’organes mais également d’inaugurer, en 2013, un Centre de prélèvement d’organes (CPO) au service de ses partenaires du réseau de la couronne nord de Montréal.

L’expertise des intervenants de l’HSCM permet à l’établissement d’atteindre des niveaux exceptionnels dans le maintien de la qualité des organes en vue d’une transplantation ainsi que d’augmenter, depuis l’ouverture du CPO, la disponibilité d’organes au Québec :

• Pour le plus grand réconfort des familles, plus de vies sont sauvées grâce aux donneurs prélevés à l’HSCM. L’Hôpital se classe comme l’un des établissements les plus performants au monde quant au nombre d’organes prélevés et transplantés, avec un taux annuel de 130 personnes transplantées par million de population.
• En 2014, l’expertise et le savoir-faire de l’équipe a permis de réaliser le prélèvement de
35 % de tous les organes transplantés à partir des donneurs du Québec.
• L’HSCM se distingue année après année pour son excellent taux d’identification des donneurs potentiels d’organes, qui atteint plus de 90 %.
• En 2014, l’HSCM a permis de recueillir 177 organes, dont 81 reins, 42 poumons, 31 foies,
15 cœurs et 8 pancréas.     

Retour

Affilié à l'Université de Montréal