Détail

Pour les personnes ayant une blessure à la moelle épinière La somme de 25 000 $ a été amassée grâce à la pièce Intouchables

La Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, la Fondation de l’Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal et la Fondation du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau se sont réunies, en partenariat avec Management Encore en coproduction avec le Théâtre du Rideau Vert, pour présenter le mardi 5 mai dernier à la Salle Pierre-Mercure, la pièce de théâtre Intouchables au bénéfice des personnes ayant une lésion à la moelle épinière (ou blessés médullaires).

La somme de 25 000 $ a été récoltée et sera partagée également entre ces trois organisations qui font partie du Centre d’expertise pour les personnes blessées médullaires de l’Ouest du Québec (CEBMOQ), un partenariat d’établissements spécialisés dans le traitement de ce type de lésion.

Le président-directeur général de la Fondation du Centre de réadaptation Lucie Bruneau, Alexandre Poce, lui-même blessé à la moelle épinière à la suite d’un accident au hockey, en a profité pour adresser quelques mots aux membres du personnel du CEBMOQ présents dans la salle. «Au nom des trois fondations, en mon nom personnel et en celui de tous les blessés médullaires, j’aimerais vous remercier sincèrement de votre excellent travail, de vos qualités humaines et, surtout, de votre grand dévouement. Vous donnez au quotidien un sens aux efforts qu’exige la réadaptation».

«J’ai pu bénéficier des trois phases de transition me permettant de réintégrer la société et de pouvoir vivre en dépit de mes limitations physiques. Ce soir, 28 ans après mon accident, si j’ai l’occasion de vivre et de profiter de la vie au maximum, c’est grâce à la collaboration qui existe entre ces trois organisations et leurs fondations, lesquelles ont uni leurs forces pour amasser des fonds pour pouvoir aider d’autres personnes comme moi»,
a ajouté M. Poce.

Chaque année au Québec, ce sont 200 personnes qui subissent ce type de blessure. En 1997, l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, l’Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal et le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau, ont été mandatés pour faire partie du Centre d’expertise pour les personnes blessées médullaires de l’Ouest du Québec dont l’objectif est d’améliorer le continuum de soins et de services spécialisés et adaptés à leur condition physique, psychologique et sociale de cette clientèle.
Comme l’illustrent si bien la pièce de théâtre Intouchables et le personnage de Luc Guérin, ce type de lésion amène la personne à vivre de nombreux deuils, mais aussi à surmonter des défis qui paraissent parfois intouchables et à réaliser de grands projets.

Le parcours d’une personne ayant une lésion à la moelle épinière

L’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal voit à la prise en charge lors de la phase critique, la stabilisation du patient afin de réduire les risques de séquelles et la réadaptation précoce des victimes.

Pour sa part, l’Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal s’occupe de la réadaptation fonctionnelle intensive : soit le développement des capacités de la personne, de son autonomie, la reprise des habitudes de vie, l’adaptation à la nouvelle situation et la préparation d’un retour sécuritaire à la maison.

Le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau a pour mission la réadaptation axée sur l’intégration sociale : soit le développement des capacités de la personne, la compensation des incapacités et le soutien à l’adaptation ainsi que l’intégration au sein de la communauté.

Renseignements :

Service des communications 
514 338 2222 poste 3244 

Retour

Affilié à l'Université de Montréal