Détail

Nouvelle organisation des services pour un accès
accru aux soins et une meilleure qualité des services

25/06/2013

Montréal, le 25 juin 2013 – L’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal (HSCM) met en place, à l’aide de ses équipes internes, un projet de réorganisation de ses services permettant d’améliorer la qualité des soins, à l’Urgence comme dans l’ensemble des unités de soins, tout en respectant le cadre budgétaire 2013-2014.

L’HSCM poursuit ainsi la révision de ses façons de faire dans la gestion de ses lits et civières, des arrivées et départs des usagers ainsi que des pointes d’achalandage, afin de traiter la bonne personne, au bon endroit, au bon moment, dans les meilleures conditions, pour l’usager comme pour le personnel, aux moyens des ressources adéquates.

En équilibre budgétaire pour une seconde année consécutive, l’établissement est dans une bonne position pour accomplir cette démarche de qualité et poursuivre ainsi les objectifs de ses orientations stratégiques : offrir des services qui reflètent sa mission en tant qu’hôpital de proximité et centre de référence en soins tertiaires, pour une population de 1,8 millions de personnes.

« Face au défi d’optimisation budgétaire et du retrait du financement des lits de longue durée dans les établissements de courte durée, expliquent Dre Josée Savoie et Mme Johanne Salvail, co-directrices cliniques à l’HSCM, « nous avons travaillé avec nos équipes cliniques à rendre notre offre de services plus fluide, principalement pour accroître l’accès à la chirurgie, à nos lits, à nos civières et à nos soins ambulatoires, tout en respectant nos budgets et en protégeant les emplois d’un personnel qualifié. Et notre exercice prouve qu’il est possible non seulement de faire plus, mais aussi de faire mieux, grâce à une collaboration étroite avec nos partenaires du réseau de la santé et des services sociaux. »

Le projet de réorganisation propose concrètement de :

  • Désengorger l’Unité d’urgence en réduisant les durées d’attente sur civières à 24 heures maximum et en éliminant les aires de débordement dans ce secteur

  • Faciliter les départs des usagers à leur congé, en créant des aires de départ confortables et sécuritaires, ce qui libère en même temps des lits d’hospitalisation et des civières à l’Urgence
  • Regrouper nos diverses aires de débordement en un seul endroit, dans un environnement dédié et propice à une offre de services de qualité, capable d’absorber les pointes d’achalandage
  • Augmenter le nombre de chirurgies quotidiennement, par un accès accru aux lits et à des mesures d’optimisation du travail au bloc opératoire et à la salle de réveil
  • Améliorer la prise en charge en hémodynamie
  • Réduire la main-d’oeuvre indépendante et les heures supplémentaires
  • Respecter nos cibles cliniques et budgétaires, en conformité avec les ententes régionales et ministérielles


Ce plan global devrait permettre de conserver une offre de 425 lits réguliers d’hospitalisation, pour une capacité maximale de 443 lits lors des pointes d’achalandage, de garantir un maximum de 51 usagers sur civière à l’Urgence et un maximum de 15 personnes en attente d’hébergement et de réadaptation. Comptant sur l’appui des partenaires du réseau pour atteindre les objectifs visés, l’HSCM entend procéder aux aménagements nécessaires et à la réorganisation des équipes dans les secteurs visés pendant l’été afin que tout soit en place pour actualiser le nouveau mode de fonctionnement à compter de septembre prochain.

Information :
Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal
Service des communications, poste 3248

Retour

Affilié à l'Université de Montréal