Détail

Dr Daniel Bichet, néphrologue

15/09/2013

Néphrologue et chercheur au Centre de recherche de l’HSCM, le Dr Bichet est reconnu sur la scène internationale pour ses travaux sur les maladies rénales héréditaires, plus particulièrement sur le diabète insipide. En effet, en 1992, à l’aide d’un collègue du Texas, il fait la lumière sur les deux premières mutations génétiques responsables du diabète insipide néphrogénique (DIN) qui résulte en l’incapacité des reins à reconnaitre la vasopressine, l’hormone qui permet de concentrer l’urine en réabsorbant l’eau. Le dépistage précoce rendu possible grâce aux recherches du Dr Bichet permet d’éviter la déshydration sévère dont souffrent les sujets atteints. Le laboratoire du Dr Bichet devient alors un des plus importants centres de référence au monde en ce qui à trait l’identification du diabète insipide.

Professeur titulaire du Département de physiologie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en génétique des maladies rénales (2003-2011), le Dr Bichet a contribué tout au long de sa carrière à de nombreuses publications et a rédigé plusieurs chapitres de livre afin de démystifier cette maladie rare et héréditaire qu’est le diabète insipide.

Reconnu mondialement pour la qualité de ses travaux sur le diabète insipide, mais également sur deux autres maladies rénales héréditaires soit la polykystose rénale et le syndrome d’Alport, le Dr Bichet a reçu de prestigieux prix pour sa contribution à l’avancement des connaissances dans ce domaine. Il se voit décerné par la Fondation canadienne du rein le Prix du Fondateur en 1997. À l’automne 2010, il reçoit la médaille Jean-Hamburger, soit la plus haute distinction remise par la Société de Néphrologie, qui regroupe les spécialistes des maladies rénales de la francophonie. Ce prix visait à souligner l’important apport du Dr Bichet à la compréhension du DIN et ce, depuis les 30 dernières années.

Retour

Affilié à l'Université de Montréal