Hyperbare (médecine)

La chambre hyperbare multiplace de l'HSCM a été inaugurée en 1982.

L'oxygénothérapie hyperbare consiste à faire respirer de l'oxygène à des concentrations élevées à un sujet placé dans un caisson fermé où la pression est augmentée à plusieurs fois la pression atmosphérique normale.

D’abord utilisée dans les cas d’accidents de décompression, d’intoxication au monoxyde de carbone et d’embolies gazeuses, la médecine hyperbare permet également de favoriser la guérison de certaines infections graves. Elle est particulièrement efficace pour accélérer la guérison de la radionécrose et des plaies complexes.

Administration d'oxygène dont la pression est supérieure à la pression atmosphérique.
La pression atmosphérique normale équivaut à 1 ATA ou 760 mmHg.
Dommage des tissus dû à la radiothérapie.

Au Canada, il existe moins d'une dizaine de caissons hyperbares offrant une disponibilité 24 heure par jour pour traiter différentes conditions médicales; la plupart d'entre eux sont en milieu hospitalier. L'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal possède deux chambres monoplaces et une chambre multiplace.

Les deux seuls centres de la province de Québec sont situés à :

  • L'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal,
        
    514 338-2000 poste 2778  ou 514 338-2777
  • L'Hôtel-Dieu de Lévis, 418 835-7121
Affilié à l'Université de Montréal