Secteurs d'intervention

À part le bilan orthoptique, les tests les plus souvent utilisés sont :

Les outils de traitement comprennent :

Examen du champ visuel avec un appareil automatisé qui permet un suivi des patients souffrant de glaucome.
Appareil manuel utilisé pour dépister les déficits neurologiques.
Test qui sert à mettre en graphique le déséquilibre des muscles oculomoteurs (responsables des mouvements des yeux).
Solution provisoire pour essayer des valeurs prismatiques ou faire une rééducation qui peut aboutir à une réalisation de lunettes avec prisme inclus dans le verre).
Mal voyance fonctionnelle, l’œil est paresseux.

Parmi les personnes référées en orthoptique, certaines peuvent présenter :

  • Un traumatisme oculaire ou crânien
  • Des métastases oculaires ou cérébrales (pour les personnes ayant un cancer)
  • Un strabisme d’enfance
  • Une pathologie d’origine neurologique ou endocrinienne (hypophyse ou glande thyroïde)
Affilié à l'Université de Montréal