Épreuves à l'effort

Ces tests sont réalisés afin de comprendre les raisons de l’essoufflement de l'usager pendant un effort particulier, par exemple en marchant ou en montant des escaliers.

Recommandations avant l'examen

Il faut idéalement porter des vêtements adéquats (pantalons) et des chaussures de sport. Il est important de ne pas manger ou fumer deux heures avant l’examen. L'usager pédale entre huit et douze minutes. En incluant la période de préparation et de récupération, chaque épreuve d’exercice sur bicyclette dure environ trente minutes.

Les épreuves à l'effort


Épreuve à charge croissante (Jones 1)

Ce test est effectué à l'aide d'une bicyclette.

  1. Une fois installé sur la bicyclette, la respiration au repos de l'usager est enregistrée pendant qu'il respire normalement dans l’appareil par la bouche, à l’aide d’une pièce buccale.
  2. Il doit pédaler à vitesse constante. Un cadran digital permet cette régularité. À chaque minute, la résistance de la bicyclette est augmentée de 5, 10 ou 15 watts, selon la condition initiale de l'usager. 
  3. Le test se termine selon certains critères préétablis ou lorsque l'usager est incapable de pédaler, généralement en raison d’un essoufflement ou d’une grande fatigue musculaire des jambes. La technologiste médicale l'encourage à donner un effort maximal.

Pendant toute la durée de l'examen, plusieurs données sont évaluées périodiquement : ventilation, consommation d’oxygène, fréquence cardiaque, électrocardiogramme, tension artérielle, saturation en oxygène, etc.


Épreuve à charge constante (Jones III)

Ce test est généralement réalisé à la suite de l’épreuve à charge croissante (Jones I), après quelques minutes de récupération et s'effectue en partie sur une bicyclette.

  1. Un prélèvement de sang artériel est fait au repos, lorsque l'usager est assis confortablement dans un fauteuil tout en respirant normalement à travers une pièce buccale.
  2. La technologiste médicale l'installe sur une bicyclette. Il faut alors pédaler à une vitesse constante durant environ cinq minutes avec une résistance constante. La résistance choisie représente environ 60 % de la capacité maximale de l'usager.
  3. À la fin de l’effort, un deuxième prélèvement de sang artériel est effectué par le médecin du Laboratoire et ce, pendant que l'usager est encore en train de pédaler.
  4. Pour terminer le test, l'usager doit respirer d’une manière particulière dans un ballon durant quelques secondes afin de déterminer le débit cardiaque.


Test d'endurance à l'exercice

Ce test est effectué après une épreuve à charge croissante et est réalisé à l'aide d'une bicyclette.

  1. L'usager est installé sur une bicyclette et il doit pédaler contre une résistance représentant environ 75 % à 80 % de sa capacité maximale. L'usager doit continuer l’exercice le plus longtemps possible et la durée (temps d’endurance) sera enregistrée.

Ce test sera généralement répété après une intervention (ajout d’un médicament, réadaptation pulmonaire) afin d’évaluer l’amélioration de la condition respiratoire de l'usager.


Test de marche de six minutes 

  1. L'usager doit parcourir la plus grande distance possible sur un période de six minutes sur un terrain plat, entre deux cônes espacés de 30 mètres. Elle détermine son propre rythme de marche et peut se reposer quelques secondes durant la marche, au besoin.

La technologiste médicale, tout en donnant des mots d’encouragement, surveille le pouls et la saturation en oxygène de l'usager.

 

Affilié à l'Université de Montréal