Clientèle

Portrait global

Entre 1999 et 2099, 16 409 personnes victimes d’un traumatisme ont été hospitalisées à l’HSCM. Quoique tous ces traumatismes aient été suffisamment graves pour nécessiter une hospitalisation, certaines blessures présentaient un niveau de gravité plus élevé que d’autres et nécessitaient des soins tertiaires (ultraspécialisés) en traumatologie. 

Pendant cette même période de dix ans, 7344 personnes (45 % du total) ont été hospitalisées pour un traumatisme sévère, c’est-à-dire une blessure médullaire, un traumatisme craniocérébral ou tout autre traumatisme majeur tel qu'une rupture de l’aorte thoracique ou une fracture du bassin. En dix ans, le nombre annuel moyen d’hospitalisation a augmenté de 27 %.

Les traumatismes de la route sont responsables de 21 % de toutes les hospitalisations en traumatologie et 42 % des hospitalisations pour traumatismes sévères.

Au cours de l’exercice 2008-2009, 2036 personnes on été hospitalisées pour un diagnostic de trauma, dont 51 % pour des soins tertiaires. 


Provenance de la clientèle

En traumatologie, le bassin de desserte de l’HSCM se présente de la façon suivante :

  • Pour tous les traumatismes : les régions de Montréal et de Laval.
  • Pour les traumatismes requérant des soins tertiaires : les régions de Montréal, Laval, Laurentides, Lanaudière et Abitibi-Témiscamingue.
  • Pour les blessés médullaires : toutes les régions de l’Ouest du Québec: Mauricie et Centre-du-Québec, Estrie, Montréal-Centre, Outaouais, Abitibi-Témiscamingue, Laval, Lanaudière, Laurentides et Montérégie.
  • Pour les blessés médullaires ventilo-assistés : toute la province de Québec.
    Pendant l’année 2008-2099, 2036 personnes ont été hospitalisées pour traumatisme à l’HSCM. Plus de la moitié de ceux-ci (56 %) provenaient de l’extérieur de l’île de Montréal. 


Sévérité des blessures

Dans tous les centres de traumatologie du Québec, la sévérité des blessures est mesurée à l’aide d’un indice appelé ISS (Injury Severity Score). Cet indice varie de 1 à 75;  à partir de 15, l’ISS indique une blessure majeure. 

En 2008-2009, avec un taux d’hospitalisations annuelles de 27 % de traumatisés indiquant un ISS de 15 ou plus, l’HSCM constitue un centre de traumatologie tertiaire où se retrouve une grande concentration de blessés majeurs, notamment :

  • Les blessures au système nerveux central :
    les blessures à la moelle épinière (ISS de 22 en moyenne);
    les TCC avec niveaux de gravité modérés ou graves (ISS de 23 pour les TCC modérés et de 28 pour les TCC graves).
  • Les traumatismes sans atteinte au système nerveux central :
    polytraumatismes (traumatismes affectant plusieurs systèmes corporels),
    traumatismes orthopédiques,
    traumatismes thoraco-abdominaux,
    traumatismes cardiovasculaires,
    traumatismes maxillo-faciaux,
    traumatismes de l’aorte thoracique,
    autres traumatismes graves.


Durée moyenne de séjour

Les durées moyennes de séjour (DMS) varient en fonction de plusieurs facteurs.

En 2008-2009, chez les blessés médullaires, la durée de séjour se situe à 35 jours en moyenne et varie en fonction du niveau de l’atteinte de la moelle épinière.

Un TCC peut présenter l’un ou l’autre des niveaux de gravité suivants : léger, modéré ou grave. L’évaluation et le traitement de la personne victime de TCC léger s’effectue habituellement à la salle d’urgence et ne nécessite pas toujours d’hospitalisation. En 2008-2009, la durée moyenne de séjour pour un TCC modéré est de 29 jours, alors que celle pour un TCC grave est de 35 jours.

La durée moyenne de séjour pour les blessés sévères sans atteinte au système nerveux central est de 12 jours en 2008-2009.

 

Notamment: la sévérité des blessures, l’âge, la condition physique de la victime au moment de l’accident et l’évolution de la condition médicale tout au long du séjour hospitalier.


Sexe des victimes de traumatismes

En 1999-2000, 56 % des victimes de traumatismes hospitalisées à l’HSCM étaient des hommes et 44 % des femmes.  Dix ans plus tard, ce pourcentage est stable à 59 % pour les hommes et 41 % pour les femmes.  Cependant, trois quart des victimes de traumatismes sévères sont de sexe masculin (68 % en 2008-2009).


Âge moyen des vistimes de traumatismes

Depuis 10 ans, l’âge moyen des personnes hospitalisées pour traumatisme est stable, autour de 55 ans. Les victimes de traumatismes sévères sont en moyenne plus jeunes (48 ans) que les  victimes des traumatismes moins sévères (51 ans).  Parmi la clientèle traumatisée sévère, les accidentés de la route ont une moyenne d’âge de 41 ans.


Causes des traumatismes

Les principales causes d’hospitalisation pour traumatismes se situent dans les catégories suivantes : chute, véhicule à moteur, objet contondant, objet coupant, arme blanche, arme à feu.

Affilié à l'Université de Montréal